sallust catilina 8

XXVni. Mais quand Cyrus en Asie, les Lacedemoniens et les Atlieniens en Grece, eurent commenoe a soumettre des villes et des nations, a trouver dans la passion de dominer une oause suffisante de guerre, a mesurer 1'etendue de la gloire sur celle de la puissance, alors enfin l'experienoe et la pratique 6tablirent nettement 1'immense sup&iorite de l'esprit dans les operations militaires. commander. Consulatum petundi magna spes, repond ici exactement a in consulatu petendo magna spes, qui donnerait une idee de present et non de futur : il est evident que Catilina n'avait pas 1'espoir de demander le consiilat, mais qu'il le demandait en effet avec espoir de sucoes. « Cives nobilissumi conjnravere ineendere patriam; aroessunt ad bellum gentem Gallorum, infestissumam nomini Romano; dux hostium cum exercitu est supra caput: vos ctinctaminietiamnunc, n'e'tant asservi ni a une faute prealable. Nullement; mais j'opine ainsi : 1'argent d'eux. », XLV. etobeissanta Zeurventre(aleurs appetits). Graswinckelius. Homines militares, prasidiis collocatis sine tumultu, obsidunt occulte pontem. Dans le meine temps Lentulus a Rome, conformement aux instructions de Catilina, cherchait soit par lui-mgme, soit par d'autres, k entrainer tous ceux qu'a leur oonduite ou a leuv fortune il jugeait propres a seconder une revolution; et il s'adressait non-seulement aux citoyens, mais encore a toute espece d'hommes, pourvu qu'ils pussent etre de quelque utilite. XXIX. Sed memoria mea, ingenti virtute, divorsi moribus fuere viri duo, M. Cato et C. Caesar : quos, quoniam res obtulerat, silentio praeterire non fuit consilium, quin utriusque naluram et mores, quantum ingenio possem, aperirem. Havelo, avec ou sans h. Mot a mot: desire; c'est-a-dire desire, (et puisses-tu obtenir !) Salluste voit dans ce erime pr^sume l'un des principaux motifs qui haterent la conjuration. Mais la passion deladebauche, de 1'orgie, et du reste de 1'appareil du vice, avait fait-invasion. Les Marcius preiendaient descendre du roi Ancus Marcius , de la le surnom de Rex. L. Cottam et L. Torqualum. Sed, perDeos immortales, quo illa oratio pertinuit? La loi Calpurnia, alors en vigueur, punissaitles eoupables d'une amende et les frappait d'incapacite pour 1'avenir. LX. et de dfivelopper la prosperite-publique, ils se firent(creerent) despouvoirsannuels. Memorare possem quibus in locis maxumas hostium copias populus Romanus parva manu fuderit, quas urbes natura munitas pugnando ceperit, ni ea res longius nos ab incepto traheret. Page 72 : 1. Salluste, La conjuration de Catilina, I lalouveetlachouette Publié le octobre 8, 2018. Exclu du senat pour ses d<5-. — 2. Parricidam. poterat (xv). Mcenrs admirables de la jeunesse. La prodigalite et la cupidite (voy. — 3. d'affinnation tres-energiqne. Mais ce Pison fut tue en parcourant sa province par des cavaliers espagnols qu'il avait sous ses ordres dans son armee. XLVI. XX. Sed ipse, eommoratus pauoos dies apud C. Flam. sous des noms (pretextes) honorables, les uns, comme s'ils defendaient les droits du peuple. XLVI. Me Dius fidius, ecrit souvent aussi medius ftdius. XXVIII. Mais o'etait surtout le bas peuple de la ville qui avait donne' tete baissee dans le mal, et cela par plusieuvs motifs : d'abovd tout ce qu'il y avait en Italie de plus tave et de plus tuvbulent, tous oeux qui avaient pevdu leuv patrimoine par des voies honteuses, tous ceux que la debauclie ou le crime avait chasses de leurs foyers, avaient afflue a Rome comme dans une sentine; ensuite plusieurs qui se rappelaient la viotoire de Sylla, et voyaient de simples soldats devenus les uns sehateurs, les autres tellement riches qu'ils coulaient leurs jours dans une abondance et dans un luxe vraiment royal, se flattaient, en prenant les armes, de retirer de la viotoire, chacun pour soi, les mSmes avantages; puis enoore cette jeunesse qui, dans les champs, avait vecti pauvre du salaire de ses bras, attirc;e par les largesses privees et publiques, s'ei;ait accoutumee a preferer 1'oisivete de la ville a un travnil ingrat. Caesar dando, sublevando, ignoscendo; Cato nihil largiundo' gloriam adeptus. vaet convoque le senat, et lemetendemeuredestatuersurle sort des prisonniers, qu'une assemblee nombreuse de senateurs avait un peu auparavant declares coupables de haute trahison envers la R£- publique. ), mais contraire a 1'esprit de notre Republique. Servium Sullam, Lucium Vargunteium, multos prssterea esse in ea eonjuratione. Du temps de nos ancStres, pendant la guerre contre les Gaulois, T. Manlius Torquatus fit mettre a mort son propre fils , pour avoir , malgre la defense , oombattu un ennemi, et ce jeune heros paya de sa tSte un exces de courage. XVIII-XIX. Littérature - Occasion - Bon Etat - Traductions Hatier - 1969 - Poche - Société coopérative d\'insertion à but non lucratif. et T. Live : « Ingens cupido agros continuandi. Ces armes, si vous voulez les deposer aujourd'hui, vous avez besoin d'audace : au vainqueur seul, il appartient d'echanger la guerre contre la paix. Page 142 : 1. La mSme observationfs'appliquerait a 1'adjectif avarus. numero ad Marcium Regem mittit, cum mandatis hujuscemodi : XXXIH. mais ce bruit se fondait plutot sur des conjectures tiries d'ailleurs, que sur des faits bien positifs a cet egard. Page 22 : 1. atque munificentia, Cato integritate vitsa. XI. Mais, le combat termine, alors vraiment tu aurais vu quelle-grande audace et quelle-grande force d'ame avait ete dans 1'armee de Catilina : oar presque partout chacun couvrait de son corps, la vie etant perdue, cette (la mSme) place qu'il avait prise (occnpee) en combattant; peu d'ho«nmes d'autre part, lesquels traverseVpar-le-milieu la cohorte pretorienne avait dissemines, etaient tombes un peu plus de-divers-cotes, mais tous du moins par des blessures recues-par-devant. II est curieux, apres avoir explor6 ces palais et ces villas, constructions oolossales qu'on prendrait pour des villes , de visiter les temples eleves aux Dieux par nos ancetres, les plus religieux des mortels.vIl est vrai qu'ils ornaient les temples des Dieux de leur piet6, leurs maisons de leur gloire, et qu'aux vaincus ils n'enlevaient rien que la liberte de nuire; tandis que leurs descendants, modeles de lachetS, arrachent aux allies metnes, par le plus grand des forfaits, tout ce que des.vainqueurs, modeles decourage, avaieut laissfi aux ennemis : comme si l'usage du pouvoir ne consistait qu'a faire du mal aux autres! egvessus domo paulo ante, indioio coguito, pvofugevat ex uvbe. Enfin, de tous ceux qui 1'avaient suivi, pas un citoyen de condition libre ne fut pris, ni pendant la lutte ni dans la deroute : ils avaient tous attssi peu menage leur propre vie que celle. Aussi leger qu'andacieux, il ne savait ni taire ce qu'il, XXII. Je savais. des mains suppliantes; de s'apitoyer sur leurs petits enfants; de questionner; de trembler de tout; faste etplaisirs etant mis-de-c6te. du senat a sa maison. XXXVIII. Mauretania. Ciceron n'avait jusque-la employe que ses propres ressources et celles de ses amis; il n'avait pas encore saisi le seiiat de l'affaire et fait decreter des mesures de salut public On peut voir oette pensee tres-developpee et par consequent trSs-eolaircie au ch. blicam ex parva magnam fecisse. A peine donc a-t-il appris sa marche par des transfuges, qu'il leve son camp en toute hate et va s'Stablir au pied mSme des montagnes par oit devait necessairement desoendre Catilina. « Hoc idem est providendum vobis, Patres Conscripti, ne scelus Publii Lentuli et ceterorum valeat plus apud vos quam vestra dignitas, neu consula.tis magis ira3 quam famse. tem aedium secedit; atque ibi, omnibus arbitris procul amotis, orationem hujuscemodi' habuit: « Ni virtus fidesque vestra satis spectata mihi forent, nequidquam opportuna res cecidisset; spes magna, dominatio, in manibus frustra fuissent; neque ego per ignaviam aut vana ingenia incerta pro certis captarem. Ante diem VI Kal. XLVII. p. 10, n. 1), celui dont la famille n'avait pas encore obtenu de dignites curules. oomme moi je Vtn appris, et possederent d'abord la ville de Rome; et avec eux les Aborigenes, raoe d'hommes sauvage, sans lois, sans gouvernement, libre et sans-frein. 8 CATILINA. Igitur colos exsanguis, foedi oculi; citus modo, modo tardus incessus; prorsus 6 in facie vultuque vecordia' inerat. Lesnones tombaient le 7 des mois demars, mai, juillet et octobre; le 5 de tous les autres mois. 5 Cum hoc Catilina et Autronius circiter Nonas Decembris consilio communicato parabant in Capitolio Kalendis Ianuariis L. Cottam et L. Torquatum consules interficere, ipsi fascibus conreptis Pisonem cum exercitu ad optinendas duas … » - LIX. Plus tard, quand laRepublique eut grandi et que l'augmentation du nombre des citoyeus ent donne plus de consistanoe aux factions, on vit des innocents mechamment enveloppes dans le sort des coupables, et une foule d'horreurs du mSme genre. Terracinensem. J.-C.) Homo militaris, quod amplius annos triginta tribunus, aut praefectus, une roche impratioable a droite : il place en tSte huit cohortes, et dispose le reste en colonnes serrees sous forme de reserve. Salluste, La Conjuration de Catilina, 9-10. XLTV. XLVII. Quinto Covnifioio, Statilius Caio Cassavi, Gabinius Mavoo Cvasso, Ccepavius (nam is paulo ante retractus ex fuga) Cneio Terentio senatori. libres de s'exiler. Guerre de Jugurtha. Fortuna ea omnia victoribus praemia posuit. le consulat en-quelque-sorte Stre souille. Page 112 : 1. la plupart des insignes de leurs jnagistrats des Etrusques; enfin, ce qui partout, chez les alli^s ou les ennemis, leur seinblait convenable, ils le reproduisaient chez-eux avec le plus grand zele : ils aimaient-mieux imiter que porter-envie aux habiles. Furent envoyfe dono par decret du senat, Quintus Mareius Rex a Fesules. entre autres A. Fulvius, fils d'un scJnateur, que son pere fit arrSter en route, ramener, et mettre a mort. Igitur'dat negotium ouidam Publio Umbreno uti requirat legatos Allobrogum, impellatque eos, si possit, ad societatem belli; ' existumans eos, oppressos sere alieno publice pvivatimque,. Mais pourtant dans le mgme temps Quintus Catulus et Caius Pison. ni par les repos (le sommeil); tant le remords ravageait cet esprit bourrele. Title : Salluste. Quum ea nuntiarentur Ciceroni, permotus anoipiti malo, quod neque poterat tueri longius urbem ab insidiis consilio privato, neque habebat satjs compertum quantus. On l'a employe, plus tard surtout, en mauvaise part (crime), comme tant d'autres (periculum, valetudo...). XXVII. Ou si quelque cceur encore pur venait & tomber dans les filets de son amitie, par le contaot habituel et les seductions de chaque jour il devenait bientot semblable aux autres et egalement oorrompu. Sylla avait fait deolarer les enfants des proserits incapables de parvenir aux charges de 1'Etat; ils ne rentrerent dans tous leurs droits de citoyens libres que sous la dictature de Cesar. Inter hosc parata atque decreta, Cethegus, querebatur semper de ignavia sooiovum : « Illos dubitando et pvolatando dies corvumpeve, magnas opportunitates : opus esse facto, non consulto, in tah' periculo; seque, si pauci adjuvarent, aliis languentibus, faoturum impetum in ouriam. II etait alors prince dusenat, distinction tout honorifique deoernee par les censeurs au senateur que designait a leur ohoix 1'opinion publique. Celte ame farouche etait agitee plus et plus (de plus en plus) de jour en jour, par le manque de bien de-famille et par le vemords de ses crimes ; lesquels deux maux il avait accrus par oes proeedes, que j'ai rappel^s oi-dessus ; outre-cela les moaurs col-rompues de la cit6 (des citoyens). Cependant il rompt un peu le fil des idees. Lucius Sergius Catilina (108–62 BC), known in English as Catiline (/ ˈ k æ t ə l aɪ n /), was a Roman patrician, soldier and senator of the 1st century BC best known for the second Catilinarian conspiracy, an attempt to overthrow the Roman Republic and, in particular, the power of the aristocratic Senate. XIV. Sed profecto fortuna in omni re dominatur : ea res cunctas, ex lubidine magis quam ex vero, celebrat obscuratque. Full search Dies, le temps, qui calme les passions et fait qu'on voit differemment les mSmes choses a distance; on dit plus souvent dans ce sens longa dies que dies seul; cependant Horace a dit de mSme : « Damnosa quid non imminuit dies? Plutarque le nomme Furius. avait autour de lui des troupes de toutes les hontes (hommes deshonores) et de Zous les crimes (criminels), comme' de satellites. VI. IV. pecuniarumrepetundarum, prohibitus erat petere consulatum, quod nequiverit profiteri . — IX. Au nombre de ces femmes etait Sempronie, qui souvent avait accompli des actes diine audace toute virile. Post paucos dies L. Saenius senator in senatu litteras recitavit 2, quas Faesulis allatassibidicebat; in quibus scriptum erat « C. Manlium arma cepisse cum magna multitudine ante diem vi kalendas novembris3.» Simul, id quod in tali resolet, alii portenta atqueprodigia 4 nuntiabant; alii conventus fieri, arma portari, Capuae" atque in Apulia servile bellum moveri. un autre senaleur a un autre oraleur; mais Marcus Porcius Caton, interroge sur son avis, tint un discours de cette sorte : « Un sentiment tout autre est a moi, Peres Conscrits, quand je oonsidere les oiroonstances et nos dangers, et quand moi-mSme je repasse avec-moi les avis cle quelques-uns. Crotoniensem, de Crotone, ville du Bruttium. An uti faceret vos, quoi (quelle conduite) serait digne d'euxque. The text of this document has been generated automatically by an optical character recognition (OCR) program. Sed quia multis etmagnis tempestatibus vos cognovi fortes fidosque mihi, eo animus ausus maxumum atque pulcherrumum facinus incipere; simul, quia vobis eadem, quae mihi, bona malaque intellexi: nam idem velle atque nolle, ea demum firma amicitia est. Animus vastus [rata, semper cupiebat immodeincredibilia, nimis alta. celui que ses armes n'auront pas protege. Cependant les Allobroges, d'apres la recommandation de Cicerou , vont-tvouvev tous-les-autres conjures par Ventremise de Gabinius : ils -demandent a Lentulus, a Cethegus , a Statilius, et aussi a Cassius un serment ecrit, lequel soellc5 par eux ils puissent porter k leurs concitoyens : autrement eux (leurs concitoyens) ne pas pouvoir etre pousses facilement a une si-grave entreprise'. « L. Catilina a Q. Catulus, salut. fecerat. XXVII. Lwtilia atque gaudia. Apres s'eire arreie' quelques jours chez C. Flaminius Flamma, sur le territoire d'Arretium, pour distribuer des armes aux populations voisines, provoquees de longue main a l'insurrection, Catilina se rend au oamp, aupres de Manlius, avec les faisceaux et autres insignes du commandement. domination analogue a celle du maitre (dominus) sur ses esclaves. de tendre des embflohes au consul, de preparer des incendies, d'ocf.uper les endroits favorables par des hommes arm&; jubere; hortari uti semper intenti paratique essent; dies noctesque festinare', vigilare, neque insomniis neque labore fatigari. — 6. — 3. ». Cesar donnait, soulageait, pardonnait; Caton atteignit a la mSme gloire en n'accordant jamais rien. Cet eloge a paru tres-froid, et on a impute oette froideur a l'inimitie personnelle de Salluste envers Ciceron. Aussi credit, puissance, honneurs, richesses, tout est-il en leur possession ou en la possession de leurs creatures; a nous , ils ont laisse les eohecs dans nos oandidatures, les perils, les condamnations, la misere. Page 104:1. XXXVI. Dare pwnas, Strepuni, signifie iitteralement donner h la societ<5 ou a 1'offense quel qu'il soit Vamende ou expialion (7toivas) qui lui est due. Le comparatif eflt moins vivement marque cette superiorite sur toutes les epoques. Damasippum. Lorsqne la republique eut grandi, et que les faotions eurent pris-force par la multitude des citoyens, des innocents commenoerent a Stre enveloppes avec les coupdbles, et d'autres actes de ce genre a se faire. Cest alors que le consul M. Tullius, soit qu'il craignit 1'effet de sa pre^sence, soit qu'il ne pflt cohtenir son indignation, pronon^a ce magnifique discours qui sauva la R^publique, discours qu'il redigea et publiaplus tard. Prix 3 fr. Aber in der Tat werden alle Sachen vom Schicksal beherrscht; Dieses verdunkelt oder erhellt die … appuyaient la proposition; de la le nom de pedarii. Pompeio et M. Crasso consulibus tribunitia potestas restituta 2 est, homines adoleseentes summam potestatem nacti, quibus aetas animusque ferox erat, coepere, senatum criminando, plebem exagitare; dein, largiundo atque pollicitando, magis incendere, ita ipsi clari potentesque fieri. XXIV. XL. — 3. cerone immissum aiebant, ne Crassus, more suo, suscepto maIorum patrocinio rempublicamconturbaret.Ipsum Crassum ego postea praedicantem audivi, tantam illam contumeliam sibi a Cicerone impositam. Enfin Cesaretait par systeme laborieux, vigilant, tout A6vou<5 aux affaires de ses amis, insouoiant des siennes propres; il ne refusait rien qui valutlapeine d'Stre donne; il ambitionnait un grand pouvoir, une armee, une guerre nouvelle oii son merite pvit briller avec eelat. — 4. Saepe majores vestrum, miseriti plebis Romanae, decretissuis inopiaeejus opitulati sunt; acnovissume memoria nostra, propter magnitudinem eeris alieni, volentibus omnibus bonis, argentum aere solutum est 4. In quo vero loco nostra? Hellenisme pour intentum, si l'on fait dependre cette proposition de in animum induxerat. Ciceron cite cette mSme lettre en termes un peu differents dans la troisieme Catilinaire; or chez lui la citation doit Stre plus exacte, faite pieces en mains. Sed, per Deos immortales, quamobrem in sententiam non addidisti, uti prius verberibus in eos animadverteretur? Ex eo numero complures Q. Metellus Celer praetor, ex senati consultu, causa cognita, in. Ne, pour nedum, se trouve egalement chez d'autres aiiteurs; et cela s'explique aisement, si 1'on songe que nedum est forme de ne et de dum on tum, particule qui le modifie d'une fafon peu importante. Degoflte de cet essai, et jugeant d'ailleurs indigne d'uti homme libre de s'adonner a 1'agriculture, a la chasse, etc, il s'est voue aux travaux litteraires et a resolu de raconter successivement les faits les plus meraorables de 1'Histoire romaine. ceux qu'avait enrichis le butin. — 2. Quod si Catilina disoessisset primo proelio superior aut manu sequa, profeeto magna olades atque calamitas oppressisset rempublicam; neque licuisset illis qui adepti forent victoriam uti ea diutius, quin qui posset plus extorqueret imperium atque libertatem detessis et exsanguibus. Page 160 : 1. Cependant Catilina organisait rapidement son armee, evitant. En effet, les conjures ne sont pas seuls hostiles : les projets de Catilina sont goiites de toute la populace, des anciens soldats de Sylla, des fils des anciens proscrits, de tout ce qui n'appartient pas au parti du senat. Aliquo. Ajoutons que Lentulus avait recu le nom de Sura (le Mollet) par allusion a un jeu d'enfants, parce que, somme en plein senatpar Sylla de rendre des comptes de questure , il lui avait dedaigneusement tendu le mollet a frapper, en signe dinsolvabilite : que Cethegus avait tour a tour servi tous les partis : que P. Sylla semble nomme ici a tort, puisque plus tard Ciceron le defendit lui-mSme et le fit ahsoudre de toute partioipation au complot: qu'Annius avait assassine le eelebre orateur M. Antoine, et porte lui-mSme sa tSte a Marius. Car apres que la puissance tribunitienne fut retablie complete,. Neque mirum, ubi vos separatim sibi quisque consilium capitis; ubi domi voluptatibus, hic pecuniae aut graliae servitis: eo fit, ut impetus fiat in vacuam rempublicamz. Nam, eto. cultus non minor incesserat: viri pati muliebria, mulierespudicitiam in propatulo habere; vescendi causa, terra marique omnia exquirere; dormire priusquam somni cupido esset; non famem autsitim, neque frigus, neque lassitudinem opperiri, sed ea omnia luxu antecapere. per oceasionem : quffirebant magis quid foret dignum se, quam quid posset fieri in illis jure. dc quelque prix que soient ces biens, s'ils doivent Stre notres ou avec-hous aussi de (a) nos ennemis. — 2. iv; et, d'une maniere absolue, les perils. XHI. His arhicis sociisque confisus Catilina, simul quod aes alienum per omnis terras ingens erat, et quod plerique Sullani milites 2, largius suo usi, rapinarum et victoriae veteris memores, civile bellum exoptabant, opprimundae reipublicae consilium cepit. Späth montre que l’un des éléments du tragique romain, « la focalisation sur les personnages au détriment de l’action », se retrouve aussi dans le texte de Salluste . Mais -nous, nous Hemandons non le pouvoir ni les riohesses, petimus, quarum rerum causa bella atque certamina omnia inter mortales sunt; sed libertatem, quam nemo bpnus nisi cum anima simul amittit. Donc je traiterai-a-fond en peu demo(s de la conjuration. Apres les imprecations qu'il etait cVusage de formuler contre soi-mSme dans le cas ott 1'on violeraitson serment. Lacedajmonii et Athenienin Graaeia, coepere subigere urbes atque nationes, . — 4. » Quintus Catulus recitavit in senatu litteras longe diversas ab his, quas dicebat redditas sibi nomine Catilina;. vieille famille des Sempronius, d'ou etaient sortis les Gracques. », XXXVI. Page 60 : 1. — 3" Quelque ennemi que sbit Salluste au fond, il se montre fort impartial dans la forme. Forme rare pour civitatum. Quelquefois pourtant, comme ici, de simples questeurs etaient revStus de cet immense pouvoir. Ah! Page 150: 1. car vouloir et ne-pas-vouloir la meme celle-la apres-tout est la solide amitie. Ibi ipse seoum volvens multa, quod et insidia; oonsuli non procedebant, et intellegebat urbem munitam vigiliis ab incendio, . p. 30, n. 7 et p. 22. n.4. Salluste. Sed ea dicebantur divisa hoc modo : uti Statilius et Gabinius cum magna manu incendevent simul dttodeoim loca oppovtuna urbis. metus et injuria; il les discute ensuite, en reprenant 1'nn par de timore, 1'autre par de pwna, expressions parfaitement correlatives, dans sa pensee, aux deux premieres. haud posse impelli facile ad tantum negotium. Sed postquam in castra nuntius pervenitRomae conjurationem patefactam, de Lentulo, Cethego, ceteris quos supra. La defaite de Marius, Cinna et Carbon, avait ete d'abord un bonheur pour Rome ; mais bient6t Sylla ensanglanta la ville par ses affreuses proscriptions. Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 United States License, Pleiades ancient places geospacial dataset for this text, http://data.perseus.org/citations/urn:cts:latinLit:phi0631.phi001.perseus-eng1:8, http://data.perseus.org/texts/urn:cts:latinLit:phi0631.phi001.perseus-eng1, http://data.perseus.org/texts/urn:cts:latinLit:phi0631.phi001, http://data.perseus.org/catalog/urn:cts:latinLit:phi0631.phi001.perseus-eng1. Furius, de P. Umbrenus, et de Q. Annius, dans le oas ou l'on parviendrait k les arreter; puis, entralne par un discours de C. Cesar, il avait d£- clare qu'il passerait du cote de Tibere Neron, qui voulait qu'on. Quibus rebus confectis, omnia propere per nuntios consuli declarantur. Senati. XXVI. — VI. Les douze haches et les faisceaux , larobe de pourpre, la chaise curule, etc. Vieux pour inermes. Licuit nobis cum summa turpitudine in exsilio aetatem agere: potuistis nonnulli Romae, amissisbonis, alienasopesexspectare. Et a celui-la du reste ruse ou finesses ne manquaient pas pour se garantir : namque a principio consulatus sui, multa pollicendo per Fulviam, effecerat ut Q. Curius, de quo paulo ante memoravi, consilia Catilinae sibi proderet; ad hoc, collegam suum Antonium pactione provinciae' perpulerat, ne contra rempublicam sentiret; circum se praesidia amicorum atque clientium occulte habebat. pensant le meilleur acte fparti) e'tre d'anticiper sur la nuit qni approchait, pour que rien ne fut innove dans cet intervalle. Les comiques employent sans cesse avec la mSme hardiesse scelus pour un pendard; et nons disons de mSme, mais en langage fort trivial, une abomination d'homme, une alrocite d'homme, pour un homme abominable, atroce. Le temple de la Coneorde s'elevait au centre de Rome, sur le flanc du mont Capitolin , en face du Forum : bati par Camille en memoire d'une reconciliation entre le senat et le peuple, il avait ete agrandi et embelli par le consul L. Opimius apres le meurtre de C. Gracohus. XXIII. ), — 2. au caprice d'un autre. Quintus Me^tellus le Cretique dans 1'Apulie et les lieux d'alentour (ceux-ci tous-deux etaient pres de la ville avec le titre d'imperators, empSohe^s qu'ils ne triomphassent par 1'intrigue de quelques hommes, auxquels coutume etait de vendre toutes choses honorables et fletrissantes); sed praetoresQ. victoria Sullae, parentes proscripti, bona erepta, jus libertatis imminutum' erat, haud sane alio animo belli eventum exspectabant. On appelait homme nouveau, par opposition a nqbilis (voy. En geneiral on neconfiaitla propreture, ou gouvernement des provinces avec puissance pretoriale , qu'a d'anoiens preteurs. — 7. Sed postquam res eorum civibus, moribus, agris aucta, satisprosperasatisquepollens videbatur, sicuti pleraque. Page 116 : 1. Tum ille furibundus: « Quoniam quidem, inquit, circumventus ab inimicis agor pra;ceps, restinguam ruina meum incendium. An, et si resolu, n'a consult^, dans tout ce qu'il a dit, que son zele pour la chose publique, et qu'en une circonstance aussi grave il ne connalt ni faveur ni haine : j'en ai pour garant sa conduite, sa moderation habituelle. Neque inopia. — 3. Quwstor pro prwtore. In proxumum annum. Les conjures insistent pour obtenir des renseignements plus prteis. » Ubidixithsec, Allobroges, adduoti, in spem maxumam, orave Umbvenum uti misevevetur sui : nihil esse tam asperum neque tam difficile, quin facturi essent cnpidissume, dum ea res liberaret civitatem a;re alieno. D'ailleurs il charge Ceihegus, Lentulus, et tous eeux des autres en qui il a reconnu une audace determincSe, d'augmenter par tous les moyens possibles les ressources du parti, de hater de nouvelles tentatives contre la vie du consul, de tout disposer pour le massacre, 1'incendie, et autres horreurs de la guerre : lui-mgme au premier jour s'approchera de la ville a la tete d'une nombreuse arm£e. En un mot ou en deux, respublica, traduit pour abreger et en vertu de l'usage par Republique, ne signifie pourtant jamais que c7io.se publique, aveo toutes les nuances de sens dont est susceptible le mot cftose (etat, interSt public, affaires publiques, etc). de la maniere la plus honteuse! — 5. que les crimes de ces hommes: mais la plupart des mortels se rappellent les derniers faits, et a 1'egard d'hommes scelerats, oubliant le orime, discutent sur la peine, si celle-ci a ete un peu trop severe. Privignum (prius-genitum). oomparata sunt legibus. Omnia mala exempla' orta sunt ex bonis ; sed ubi imperium pervenit ad ignaros aut minus bonos, illud novum exemplum transfertur ab dignis et idoneis ad indignos et non idoneos. Fac- cogites. Cioeron, instruit du complot par Sanga, recommande aux deput^s de feindre pouv la conjuration le zele le plus avdent, de se mettre eh vapport aveo les autres, de leur donner de belles paroles, de tout faire en un mot pour les teniv le plus possible a de^couvevt.

Projekt Armut Kindergarten, To Find Opposite Word, Uniklinikum Carus Dresden, To Invite Past Simple, Rückforderung Zuviel Gezahlter Lohn Verjährung, Traktor Fahren Ab 14,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*